vendredi 12 octobre 2012

Le convoi de l'eau, de Akira Yoshimura

Titre: Le convoi de l'eau
Auteur: Akira Yoshimura
Edition: Babel
Année: 1976
Nombre de pages: 174

Quatrième de couverture: 

Un homme étrange s'est engagé au sein d'une équipe chargée de construire un barrage en haute montagne. Perdu dans la brume, tout au fond d'une vallée mal connue et difficilement accessible, se révèlent les contours d'un hameau.. les travaux ne sont pas remis en question par cette découverte: le village sera englouti sous les eaux. Au cours du terrible chantier, alors que la dynamite éventre la montagne et ébranle les maisons, le destin du narrateur entre en résonance avec celui de la petite communauté condamnée à l'exil.
Dans les paysages dont la splendeur contraste avec la violence fruste des mœurs, cette fable sombre retrace un combat tellurique et intimiste d'une poésie inoubliable.

Mon avis:

Mon avis est plutôt mitigé concernant ce livre. L'histoire est assez étrange et les personnages aussi d'ailleurs, surtout le personnage principal.
En gros c'est l'histoire d'un chantier d'un barrage et d'une évacuation d'un village très ancien, qui ont leur propre coutumes et manière de vivre.
L'écriture est plutôt agréable à lire, et les paysages décrit sont juste sublime.

C'est un court roman sympathique mais pas transcendant non plus. En fait, j'ai un avis assez neutre, banal.

Citation:
  • L'habitude d'inhumer ou d'incinérer les morts est peut-être due à la sagesse humaine de vouloir cacher habilement la laideur intrinsèque des cadavres.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire