vendredi 5 octobre 2012

La bonne fortune de monsieur Ma, de Qiu Xiaolong

Titre: La bonne fortune de monsieur Ma
Auteur: Qiu Xiaolong
Edition: Liana Levi - Piccolo
Année: 2010
Nombre de pages: 60

Quatrième de couverture:

"C'est une invention bien connue de conspirer contre le Parti avec des romans", a dit le président Mao. Un précepte que méditent les habitant de la cité lorsque monsieur Ma, le libraire, est arrêté un soir de l'hiver 1962. Son crime? Posséder dans ses rayons un roman étranger à propos d'un certain docteur russe. Sa peine? Trente ans d'emprisonnement pour  "activités contre-révolutionnaires". Vingt ans plus tard, Ma est libéré. La Révolution culturelle est loin, Mao est mort, les autorités encouragent l'initiative privée. Que pourrait faire le vieux Ma après tant d'années de prison? Contre toute attente, son nouveau commerce est un succès. Une reconversion à mille lieues de la littérature. Quoique...

Mon avis:

Ce livre je l'ai acheté sans vraiment lire le résumé. C'est juste que je n'avait pas de livre dont le nom de l'auteur commence par X. J'ai donc rechercher sur le site de la FNAC et je suis tombé sur ce livre. Lorsque j'ai vu le prix je n'ai vraiment pas hésité (il ne coûte que 4€)

J'ai plutôt bien aimé cette petite nouvelle qui relate les conditions de vie d'une petite ville sous Mao. On comprend que les gens de cette petite ville ne se font pas confiance, tout le monde surveille ses voisins...
L'histoire est plutôt touchante, mais bien trop courte pour que l'on s'attache vraiment aux personnages.

Si non, c'est bien écrit, compréhensible, clair. La lecture est très agréable.
Je crois que c'est la première fois que je lis un livre d'un auteur chinois, je n'en suis plus très sûr. Mais j'ai vraiment bien aimé, et je pense que je vais essayer de plus m'intéresser à la littérature asiatique, qui je pense est pas mal.

Citations:
  • Pourquoi vous donner tant de mal? demanda Vieille Racine. Il y a tant de choses en ce monde pour lesquelles nous n'aurons sans doute jamais d'explication.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire