lundi 16 juillet 2012

Le Choeur des femmes, de Martin Winckler

Titre: Le Choeur des femmes
Auteur: Martin Winckler
Edition: Folio
Année: 2009
Nombre de pages: 671

Quatrième de couverture:

Je m'appelle Jean Arwood. Je suis interne des hôpitaux et major de ma promo. Je me destine à la chirurgie gynécologique. Je vise un poste de chef de clinique dans le meilleur service de France. Mais on m'oblige, au préalable, à passer six mois dans une minuscule unité de "Médecine de La Femme", dirigée par un barbu mal dégrossi qui n'est même pas un gynécologue, mais généraliste! S'il s'imagine que je vais passer six mois à son service, il se trompe lourdement. Qu'est-ce qu'il croit? Qu'il va m'enseigner mon métier? J'ai reçu une formation hors pair, je sais tout ce que doit savoir un gynécologue chirurgien pour opérer, réparer et reconstruire le corps féminin. Alors, je ne peux pas - et je ne veux pas - perdre mon temps à écouter des bonnes femme épancher leur cœur et raconter leur vie. Je ne vois vraiment pas ce qu'elle pourraient m'apprendre.

Mon avis:

Au début de ma lecture, je pensais que je n'allais pas aimé ce livre car le personnage principal, Jean m'exaspérait au plus au point, et une histoire qui se passe dans un service de gynécologie ne me paraissait pas très intéressante. 
Mais au fur et à mesure, l'histoire m'a vraiment plu, elle est très intéressante et très instructive. Bien sûr, je pense que c'est une histoire pour les femmes, mais les homme devrait lire ce livre, ils comprendraient beaucoup plus de choses aux femmes :). 
L'écriture était splendide. Il écrit selon plusieurs personnage, mais tout en restant compréhensible. Quand on lit, on ne se pose pas la question de qui parle, c'est totalement naturel.

En bref, j'ai beaucoup aimé, et je conseille cette lecture à toute (et à tous).

Citations:
  •  Ça veut dire "tout le monde ment parce que tout n'est pas facile à dire". Tout le monde ment pour protéger quelque chose. Pour se protéger de quelque chose.
  • Quand elles appellent je les accueille, quand elles viennent je les écoute et j'essaie de comprendre. Et souvent, c'est très difficile parce que ce qu'elles disent n'a pas vraiment de sens pour moi. Je ne sais pas ce que c'est de ne pas avoir de travail. Je ne sais pas ce que c'est de ne pas avoir d'homme à la maison. Je ne sais pas ce que c'est d'avoir des parents qui vous battent ou qui boivent. Je ne connais rien de tout ça. Je ne sais pas ce que c'est que d'avoir des relations sexuelles contre son gré. Je ne sais pas ce que c'est que d'être enceinte sans l'avoir voulu. Non... Je sais que ça existe, je ne crois plus au Père Noël depuis longtemps, mais j'ai du mal à imaginer ce que c'est.C'est juste hors de ma compréhension.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire