samedi 14 juillet 2012

Apocalypse bébé, de Virgine Despentes

Titre: Apocalypse bébé
Auteur: Virginie Despentes
Edition: Le livre de poche
Année: 2010
Nombre de pages: 377

Quatrième de couverture:

Valentine a disparu... Qui la cherche vraiment? Entre satire sociale, polar contemporain et romance lesbienne, le nouveau roman de Virginie Despentes est un road-book qui promène le lecteur entre Paris et Barcelone, sur les traces de tous ceux qui ont connu Valentine, l'adolescente égarée... Les différents personnages se croisent sans forcément se rencontrer, et finissent par composer, sur un ton tendre et puissant, le portrait d'une époque.


Mon avis:

C'est le premier livre que je lis de Virginie Despentes, et j'avoue, j'aime assez son style d'écriture et son humour parfois décalé. J'ai aimé ce livre, surtout le principe de faire parler chaque personnage, pour qu'il donne sa version des faits. On voit comment chacun arrange l'histoire selon ses désirs.
J'ai également aimé le personnage de Virginie, ainsi que les détectives. L'histoire est sympa, décalé, mais elle pourrait être tout à fait véridique.
Je n'ai pas grand chose à dire de plus. Ce livre ne m'a pas laissé plus de souvenirs que ça, et c'est dommage. Je n'ai pas de sentiments vraiment arrêté sur ce livre, il m'a plu, c'est tout. Pas de coup de coeur, pas d'émotions particulière qui surgissent quand je pense à ce livre.

Citations:

  • Achète-toi tout ce que tu veux, ça ne remplira pas le vide qui te dévore le cœur.
  • Elle avait sa théorie sur le sexe: l'essentiel n'était pas dans la position, ni les petits gémissements, ça, n'importe quelle pétasse savait le faire. L'essentiel, c'était le dialogue, et le porno n'apprenait rien sur ce qu'il faut dire, le porno, quasiment, c'était du muet.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire