lundi 3 juin 2013

Seul dans le noir, de Paul Auster







Titre: Seul dans le noir
Auteur: Paul Auster
Edition: Babel
Nombre de pages: 180







Quatrième de couverture:

Contraint à l'immobilité par un accident de voiture, August Brill, critique littéraire à la retraite, s'est installé dans le Vermont chez sa fille Miriam, qui ne se remet pas d'un divorce vieux de cinq ans. Elle vient de recueillir sa propre fille, Katya, anéantie par la mort en Irak d'un jeune homme parti pour Bagdad juste après leur rupture...
Pour échappé aux inquiétudes du présent et au poids des souvenirs peu glorieux qui l'assaillent, Brill se réfugie dans des fictions diverses dont il agrémente ses innombrables insomnies. Cette nuit-là, il met en scène un monde parallèle où le 11 Septembre n'aurait pas eu lieu et où l'Amérique ne serait pas en guerre contre l'Irak mais en proie à une impitoyable guerre civile. Tandis que la nuit avance, imagination et réalité en viennent peu à peu à s'interpénétrer, comme pour interroger  la responsabilité de l'individu vis-à-vis de sa propre existence et vis-à-vis de l'Histoire.

Mon avis:

Seul dans le noir est un livre assez court que j'ai bien aimé lire. C'est l'histoire d'un vieux critique littéraire, qui quand il n'arrive pas à dormir, se raconte des histoires pour ne pas penser à sa vie et à ses problèmes. Donc au début, on est dans l'histoire qu'il raconte, et ce n'est pas ce qui m'a le plus intéressée.
J'ai beaucoup plus aimé quand, à la fin de l'histoire qu'il s'invente, il raconte son histoire à lui et à sa femme, décédée, à sa petite-fille, qui comme lui a eu du mal à dormir cette nuit-là.
Il raconte donc sa vie, ses erreurs, ses choix, ses regrets.J'ai trouvé ça vraiment intéressant.

L'écriture est très agréable, fluide. Les pages se tournent toutes seules et c'est un plaisir. J'aimerai découvrir d'autres romans de cet auteur qui a une bibliographie plutôt chargée. Je pense pouvoir trouvé mon bonheur!

Aucun commentaire:

Publier un commentaire